La Prophétie des 7 feux

Voici un texte qui m'a été envoyé par " Le Vieux Buck ", un ami amérindien du Québec. Je suis heureux de correspondre avec lui. C'est une personne qui a beaucoup de choses à nous apprendre.
Ce texte est de William
Commanda, porteur de la ceinture Wampum de la Prophétie. Il faut le lire attentivement, y réfléchir et méditer.

Sept prophètes sont venus chez les Anishinabé.


Ils sont venus quand le peuple vivait une vie bien remplie et paisible sur la côte nord-est de l'Amérique du Nord. Ces prophètes ont laissé au peuple sept prophéties. Chacune de ces prophéties fut appelé un feu, et chaque feu représente une ère différente qui se produira dans le futur. Voilà pourquoi les enseignements des sept prophètes sont nommés les Sept Feux.


Le premier prophète a dit au peuple :
« Pendant le temps du Premier Feu, la nation Anishinabé s'élèvera et suivra la voie de la Coquille Sacrée du Midewiwin. Le Midewiwin leur servira de point de rassemblement et ses traditions seront la source de beaucoup d'énergie. Le Megis Sacré les conduira au lieu choisi pour les Anishinabé. Vous devrez chercher une île qui a la forme d'une tortue et qui est lié à la purification de la terre.
Vous trouverez une tel île au début et à la fin de votre voyage. Il y aura sept endroits ou vous arrêterez en cours de route. Vous saurez que vous avez atteint l'endroit choisi, quand vous aurez atteint une terre ou la nourriture pousse sur l'eau. Si vous y restez, vous serez détruit ».


Le deuxième prophète dit au peuple :
« Vous reconnaîtrez le Deuxième Feu parce qu'en ce temps là, la nation sera cantonnée près d'une grande étendu d'eau. En ce temps là, la direction de la Coquille Sacré sera perdu. Le Midewiwin diminuera de force, un garçon naîtra pour montrer le chemin du retour aux traditions. Il montrera la direction qui conduira aux étapes à suivre pour assurer le future des Anishinabés ».


Le troisième prophète dit au Peuple :
« Pendant le Troisième Feu, les Anishinabés trouveront la voie de leur terre choisie, une terre ou la nourriture pousse sur l'eau ».


Le Quatrième Feu fut originalement révélé au peuple par deux prophètes. Ils nous sont présenté comme un. Ils ont parlé de la venue de la race à la peau blanche.
Un des prophète as dit :
« Vous connaîtrez le futur de notre peuple par le visage que la race à la peau blanche affiche. S'ils viennent affichant le visage d'un frère, alors viendra une ère de merveilleux changements pour plusieurs générations. Ils apporteront de nouvelles connaissances et articles qui pourront se joindre aux connaissances de ce pays, et de cette façon, deux nations se joindront pour créer une puissante nation. Cette nouvelle nation sera unie à deux autres, et les quatre nations formeront la plus puissante de toute les nations. Vous reconnaîtrez le visage de la fraternité si la race à la peau blanche vient sans porter d'arme. S'ils viennent apportant leur connaissances et un poignée de main ».


L'autre prophète as dit :
« Méfiez vous si la race à la peau blanche vient portant le visage de la mort. Vous devrez faire attention parce que le visage de la fraternité et celui de la mort se ressemble beaucoup. S'ils viennent portant des arme, méfiez vous. S'ils viennent souffrants, ils pourraient vous tromper. Leurs cœurs pourraient être remplie de convoitise pour les richesses de cette terre. S'ils sont véritablement vos frères, laissez les vous le prouver. Ne les acceptez pas en toute confiance. Vous saurez que le visage qu'ils affichent est celui de la mort, si les rivières sont empoisonnées et si les poissons deviennent impropre à la consommation. Vous les reconnaîtrez par ces multiples signes.


Le cinquième prophète dit :
« Pendant le cinquième Feu viendra un temps de grande difficultés qui affectera la vie de tout les Autochtones. Quand les signes de ce Feu apparaîtront, viendra parmi le peuple, une personne qui promettra une grande joie et le salut. Si le peuple accepte ces promesses d'une nouvelle façon de vivre et abandonne les enseignements anciens, alors les difficultés du Cinquième Feu resteront avec le peuple pendant plusieurs générations. Les promesses qui vous seront faites se révéleront de fausses promesses. Tout ceux qui accepteront ces promesses causeront la presque totale destruction du peuple ».


Le prophète du Sixième Feu dit :
« Pendant le sixième Feu il sera évident que les promesses du Cinquième Feu sont venus d'une fausse manière. Ceux qui auront été trompés par ces promesses éloigneront leurs enfants des enseignements des Sages. De cette façon les Sages perdront leur raison de vivre, ils perdront leur rôle dans la vie. Pendant cette période de temps une nouvelle maladie fera son apparition parmi le peuple. L'équilibre de plusieurs personnes sera dérangé. La coupe de la vie sera presque renversée. La coupe de la vie deviendra presque la coupe de l'amertume ».


Quand ces prédictions furent faites, plusieurs ne crurent pas ce que les prophètes dirent. Ils possédaient alors les remèdes nécessaire pour éloigner la maladie. Ils étaient en bonne santé et heureux comme peuple. Ils étaient ceux qui choisirent de rester derrière lors de la grande migration des Anishinabés. Ces personnes furent les premières à entrer en contact avec la race à la peau blanche. Il en souffrirent le plus.
Quand le Cinquième Feu arriva, de grandes difficultés survinrent dans la vie de tout les Autochtones. La race à la peau blanche lança des offensives militaires contre les Autochtones dans tout le pays pour s'emparer de leurs terres et de leur indépendance comme peuple libre et souverain. Nous savons maintenant que les fausses promesses qui ont été faites à la fin du Cinquième Feu, étaient pour s'emparer du matériel et des richesses que représente le mode de vie de la race à la peau blanche. Ceux qui ont abandonné les anciennes méthodes et accepté ces nouvelles promesses furent un facteur important qui causa la presque total destruction des Autochtones de ce pays.
Quand vint le Sixième Feu, les paroles du prophète s'avérèrent vraies, les enfants furent privés des enseignements des Sages. L'ère des écoles résidentielles qui civilisaient les enfants indiens avait commencé. Le langage des Indiens et leur religion furent enlevé aux enfants. Les personnes commencèrent à mourir jeunes. Ils avaient perdu la volonté de vivre.
Pendant l'ère confuse du Sixième Feu il est dit qu'un groupe de visionnaire vint chez les Anishinabés. Ils rassemblèrent tout les prêtres du Midewiwin. Ils dirent aux prêtres que la méthode Midewiwin était en danger d'être détruite. Ils ont rassemblé tout les Objets Sacrés. Ils ont rassemblé tout les écrits qui décrivent les cérémonies. Toutes ces choses furent placées à l'intérieur d'une bûche de bois de fer creusée. Des hommes furent suspendus d'un rocher par de long câbles. Ils creusèrent un trou dans le rocher et y enterrèrent la bûche là où personne ne pourrait la trouver. C'est ainsi que les enseignements des Sages furent caché de la vue mais gardés en mémoire. Il fut dit que quand viendra le temps ou les Indiens pourront pratiquer leur religion sans avoir peur, un petit garçon aurait un rêve qui indiquerait où la bûche de bois de fer, pleine des Objets Sacrés et des écrits fut enterrée. Il guidera son peuple à cet endroit.


Le Septième prophète qui visita les peuples jadis fut décrit comme étant différent des autres prophètes. Il était jeune et avait une lumière étrange dans ses yeux. Il dit :
« Quand viendra l'ère du Septième Feu de Nouvelles Personnes apparaîtront. Ils retraceront leurs pas pour redécouvrir les traces laissées sur la route. Leurs pas les conduiront vers les Sages à qui ils demanderont de les guider dans leur démarche. Mais plusieurs des Sages se seront endormis. Ils s'éveilleront dans ce nouvelle âge avec rien à offrir. Quelques un des Sages seront muets à cause de la peur. Quelques un des Sages seront muets parce que personne ne leur demande conseil. Les nouvelles personnes devront faire attention à la manière dont elles s’approchent les Sages. La tâche des nouvelles personnes ne sera pas facile.
Si les nouvelles personnes restent fortes dans leur démarche, le Tambour des Eaux du Midewiwin Lodge fera de nouveau entendre sa voix. Il y aura une renaissance de la nation Anishinabé et la vieille flamme sera attisée. Le Feu Sacré brûlera de nouveau.
C'est en ce temps là que la race à la peau blanche devra choisir entre deux chemins. S'ils choisissent le bon chemin, alors le Septième Feu allumera le Huitième et dernier Feu, un Feu éternel de paix, d'amour et de fraternité. Si la race à la peau blanche fait le mauvais choix de route, alors la destruction qu'ils ont apporté avec eux en venant dans ce pays, se retournera contre eux et causera beaucoup de souffrance et de morts a tous les habitants de la terre.
Les personnes traditionnelles de la nation Ojibway et des personnes d'autre nations, ont interprété les deux chemins auxquelles fait face la race à la peau blanche, comme étant la route de la technologie et la route de la spiritualité. elles pensent que la route vers la technologie représente une continuation de la ruée tête baissée vers le développement technologique. C'est cette route qui a conduit la société moderne vers une planète endommagée et brûlée. Serait-il possible que la route vers la technologie représente une ruée vers la destruction ? La route vers la spiritualité représente un chemin plus lent que les Autochtones traditionnels ont suivi et qu'ils cherchent a redécouvrir. La terre n'est pas brûlée sur ce sentier. L'herbe y pousse encore.
Le prophète du Quatrième Feu a parlé d'une ère ou « Deux nations se joindraient pour créer une puissante nation », il parlait de la venue de la race à la peau blanche et du visage de la fraternité que la race à la peau blanche aurait put porter. Il est évident d'après l'histoire de ce pays, que ce n'était pas le visage que présenta la race à la peau blanche en général. Cette puissante nation, décrite dans le Quatrième Feu, n'as jamais été formée.
Si nous, peuple naturel de la terre, pouvions simplement porter le visage de la fraternité, nous pourrions peut être délivrer notre société du chemin de la destruction. Pourrions nous faire en sorte que les deux chemins qui représentent deux points de vue du monde diamétralement opposés s'unissent pour former cette puissante nation ? Serait-il possible de former une nouvelle nation qui serait guidée par le respect de toutes les choses vivantes ? Sommes nous les nouvelles personnes ?


Selon William Commanda, porteur de la ceinture Wampum de la prophétie.

......