Qui sommes-nous ?

Nous sommes de France, dans le département  du Nord. C'est une belle région. Malheureusement le climat y est très capricieux : le soleil et la chaleur se font très rare. Mais on dit que les "Gens du nord ont de la chaleur dans le coeur". Il y a sans doute du vrai là dedans...

Je me prénomme Philippe, Phil pour les amis. je suis né en 1947. Mon métier c'est l'imprimerie, la mise en page, l'infographie... J'ai été également photographe...

Tout cela m'a permis de mettre en application ma passion pour l'informatique et la communication ainsi que d'obtenir un emploi dans une Mairie de notre région où j'ai pu gagner modestement ma vie avec ce que je sais faire... Je suis maintenant en retraite.

Je suis marié à une femme merveilleuse qui a cinq ans de moins que moi. Elle est infirmière et se prénomme Geneviève. Elle est la mère de nos trois enfants (Vincent, Sarah et Morgane) et m'a toujours été d'un grand secours dans les moments difficiles...

NOS PARENTS

Mon père s'appelait Léon, il est né en 1917... Très érudit et surtout très minutieux... Cinq ans de captivité en Allemagne durant la seconde guerre mondiale... Il devient ensuite chef d'atelier aux Houillères Nationales où il fit toute sa carrière. Il est regrettable qu'il n'ait pas vécu assez longtemps pour profiter de l'Internet... Il aurait aimé cette technologie. La vie en a voulu autrement... Je tiens sans doute de lui et de son père pour l'amour des belles images et du graphisme. C'était un homme bon, juste et loyal qui aimait les gens et les animaux. A ma connaissance, jamais il n'a fait de mal à personne... et il était aimé de tout le monde.

......

Ma mère, s'appelait Paulette. Elle est issue d'une vieille famille de fermier de notre région. Mes arrières grands parents était fermiers. Bien que bonne dans l'âme, son caractère impétueux, nous a donner parfois de la peine... Mais je suis certain qu'elle ne voulait pas faire de peine à ceux qui l'entouraient. La perte douloureuse de Papa dont elle ne s'est jamais vraiment remise n'a rien arrangé à son caractère, mais jamais Geneviève et moi ne l'avons abandonnée.

Mes parents me manquent beaucoup et peut-être de là où ils sont ils verront ce site... Je ne suis pas quelqu'un qui fréquente les cimetières, je trouve que cette démarche n'avance à rien et n'a jamais fait revenir personne. Ils sont dans mon coeur.

Les parents de Geneviève sont tous les deux d'origine polonaise, eux aussi ont de grands mérites.

César, mon beau père était mineur de fond. Un métier épouvantable et sans doute le plus dur de tous les temps. Il l'a fait pourtant pendant plus de trente ans, trente ans au fond de la mine, un travail physiquement épuisant et tout cela en gardant sa bonne humeur, sa bonté et sa loyauté. Lui non plus n'est plus là pour profiter de nos techniques de communication. Malgré son métier épuisant, il était toujours de bonne humeur et lors de fêtes de famille, on pouvait compter sur lui pour mettre de l'ambiance. Je sais que pour lui j'étais son deuxième fils. Nous pouvions vraiment parler de tout à deux... Mais il y avait un sujet épineux : la politique... Là les discussions prenaient vite de l'ampleur, surtout que nous n'étions pas du même bord. Seulement, César le faisait exprès d'en rajouter et le ton montait naturellement au grand désespoir de ma belle-mère Hélène... Mais à chaque fois tout se terminait à la fin du repas de famille par une grande rigolade autour d'une bonne coupe... Il y avait même des fois où on se concertait avant le repas, selon les personnes qui s'y trouvaient : "Bon aujourd'hui pas de politique d'accord ?"

César tu me manques très fort aussi autant que mon propre père. Soyez en paix tous les trois... Là où vous êtes...

......

Hélène, la maman de Geneviève est toujours avec nous. C'est la seule qui reste de la famille. "La Mamy" comme tout le monde l'appelle ! Malgré sa surdité presque totale due aux séquelles d'un longue maladie, elle "pête" le feu et parfois, je me surprends à penser qu'elle enterrera tout le monde...

Sans aller jusque là, nous lui devons de l'admiration pour faire ce qu'elle sait encore faire, pour avoir fait face du mieux qu'elle à pu à la perte de son mari et chose terrible pour une mère, à la perte de son fils un an après. Geneviève fait de son mieux pour lui venir en aide et le mal que nous lui souhaitons, c'est de rester le plus longtemps possible avec nous.

Voilà, ce sont, c'était nos parents sans qui nous ne serions pas là. Vous qui parcourez ces pages, si vous avez la chance de les avoir encore, même si vous êtes loin les uns des autres, ayez la gentillesse de communiquer avec eux souvent, c'est facile avec les moyens que nous avons ! Et si vos parents ne sont plus de ce monde gardez leur une place au chaud dans le plus profond de votre cœur.....

NOS ENFANTS

Vincent est né en 1974, c'est un grand gaillard de plus d'un mètre 80. Il est marié à une fille charmante (Anne, Nanou pour les intimes...) qui est enseignante et qui n'a pas choisi le plus facile car elle enseigne les Handicapés moteur. C'est tout à son honneur... Lui est ambulancier, ce qui n'est pas non plus le métier le plus facile et le plus reposant.
Ils sont heureux, là est l'essentiel ! mais pas encore de bébé...

......

Sarah est née en 1977. Toute menue... Elle est Aide-soignante dans une clinique près de chez nous. Elle nous a donné une petite fille (pour l'instant la seule) qui s'appelle Maëva, qui est la joie de Geneviève et de moi aussi bien entendu...

Dix ans après, en 1987 est née notre petite dernière à qui nous avons donné le prénom d'une fée, Morgane. La fée Morgane avait différentes facettes et je crois que c'est vrai car il est très difficile d'être en accord avec elle...

La famille ne serait pas complète si je ne vous présentais pas notre chienne Polka, un Berger Allemand mais qui n'a du chien de garde que le nom, tant, elle est la bonté même. Elle a la prestance et le regard du loup... Ce qui n'est pas évident sur la photo présentée ! Nous aurons l'occasion de parler du Loup plus loin dans ce site.